Zavvi - Le foyer de la culture populaire

Avec ses visuels luxuriants et sensuels, ses bandes sonores parfaites et son romantisme soul, WONG KAR WAI s'est imposé comme l'un des auteurs incontournables du cinéma contemporain.

Rejoint par des collaborateurs clés tels que le directeur de la photographie CHRISTOPHER DOYLE (The Limits of Control), le monteur et le concepteur de la production et des costumes WILLIAM CHANG SUK PING (Shadowboxer) ; et les acteurs TONY LEUNG CHIU WAI (Lust, Caution) et MAGGIE CHEUNG MAN YUK (Irma Vep), Wong (ou WKW, comme on l'appelle souvent) a écrit et réalisé des films qui ont séduit les spectateurs et les critiques du monde entier et inspiré d'innombrables autres cinéastes par leurs ambiances et leurs musiques poétiques, leurs audaces narratives et stylistiques et leurs thèmes puissants d'aliénation et de mémoire.

Qu'ils soient tragiquement romantiques, trempés dans le sang ou drôlement comiques, les sept films réunis ici sont une invitation à pénétrer dans l'univers unique et plein de nostalgie d'un artiste profondément influent.

COMME DES LARMES QUI COULENT

Le premier long métrage de Wong Kar Wai est un thriller policier cinétique et hyper cool, agrémenté d'éclairs du style visuel impressionniste et rêveur qui le rendra célèbre. Dans cette saga opératique de l'ambition, de l'honneur et de la vengeance, Andy Lau Tak Wah incarne un petit homme de main de la mafia qui se retrouve déchiré entre une romance naissante avec sa cousine malade (Maggie Cheung Man Yuk, dans la première de ses collaborations emblématiques avec le réalisateur) et sa loyauté envers son partenaire de crime (Jacky Cheung Hok Yau), (Maggie Cheung Man Yuk, dans la première de ses collaborations emblématiques avec le réalisateur) et sa loyauté envers son partenaire de crime (Jacky Cheung Hok Yau), dont les tentatives inconsidérées de se faire un nom déclenchent une spirale de violence. Mariant les plaisirs de la pâte du drame d'action hongkongais graveleux avec des soupçons du romantisme exaltant que Wong allait pousser à des sommets enivrants tout au long des années 1990, As Tears Go By a été un succès au box-office qui a annoncé l'arrivée de l'un des talents les plus électrisants du cinéma contemporain.

LES JOURS OÙ L'ON EST SAUVAGE

Le deuxième long métrage de Wong Kar Wai, qui a fait une percée, représente le premier épanouissement complet de son style caractéristique et évocateur. Première entrée d'un cycle continu et vaguement connecté qui comprend In the Mood for Love et 2046, cette ravissante rêverie existentielle est une dérive onirique à travers le Hong Kong des années 1960 dans laquelle une bande de jeunes gens égarés - dont un playboy désabusé (Leslie Cheung Kwok Wing) à la recherche de sa mère biologique, une femme en mal d'amour (Maggie Cheung Man Yuk) désespérément éprise de lui, et un policier (Andy Lau Tak Wah) pris au milieu de leur relation turbulente - se rapprochent et se séparent dans une danse de désir frustré. Première collaboration du réalisateur avec le directeur de la photographie Christopher Doyle, qui confère au film sa texture hallucinatoire et gazeuse, et avec l'acteur Tony Leung Chiu Wai, qui apparaît brièvement dans un teaser alléchant pour une suite jamais réalisée, Days of Being Wild est une première expression exaltante des thèmes caractéristiques de Wong : le temps, la nostalgie, la dislocation et la recherche incessante de liens humains.

CHUNGKING EXPRESS

Le film Chungking Express est l'une des œuvres phares du cinéma des années 1990 et le film qui a fait de Wong Kar Wai une icône instantanée. Deux flics de Hong Kong au cœur brisé (Takeshi Kaneshiro et Tony Leung Chiu Wai), tous deux plaqués par d'anciens amants, se croisent au stand de plats à emporter Midnight Express, où travaille la serveuse éthérée Faye (Faye Wong). Tout est permis dans le charmeur de Wong, magnifiquement filmé et totalement inattendu, qui a cimenté le sex-appeal de ses superbes stars et a transformé à jamais l'ananas en conserve et la chanson des Mamas & the Papas "California Dreamin'" en symboles de la nostalgie romantique.

ANGELS TOMBÉS

Des âmes perdues cherchent à établir des liens humains dans un Hong Kong chatoyant, dans le nocturne hallucinatoire et imprégné de néons de Wong Kar Wai. Conçu à l'origine comme un segment de Chungking Express pour ensuite s'en détacher sur son propre axe, Fallen Angels est l'envers sombre et lunatique de son prédécesseur. Il retrace les destins subtilement entrelacés d'une poignée de solitaires urbains, dont un tueur à gages froidement détaché (Leon Lai Ming) qui cherche à rentrer dans le droit chemin, son associée (Michelle Reis), qui se languit secrètement de lui, et un délinquant muet (Takeshi Kaneshiro) qui fait des bêtises la nuit. Oscillant entre le noir dur à cuire et la folie burlesque avec un abandon étourdissant, le film est à la fois une symphonie urbaine étourdissante et éblouissante et une méditation poignante sur l'amour, la perte et la nostalgie dans une métropole qui ne dort jamais.

HEUREUX ENSEMBLE

L'une des histoires d'amour les plus brûlantes des années 1990, le portrait émotionnellement brut et richement stylisé d'une relation en panne de Wong Kar Wai met en scène les superstars de Hong Kong Tony Leung Chiu Wai et Leslie Cheung Kwok Wing dans le rôle d'un couple voyageant en Argentine et enfermé dans un cycle turbulent d'engouement et de jalousie destructrice, alors qu'ils se séparent, se réconcilient et se déchirent encore et encore. Décrivant avec empathie et complexité la dynamique d'une relation homosexuelle à l'aube de la rétrocession de Hong Kong en 1997 - alors que la communauté LGBTQ du pays était soudainement confrontée à un avenir incertain -, Wong jette un regard fiévreux sur le cycle de vie d'une histoire d'amour, tour à tour dévastatrice et follement romantique. Tourné par l'excellent directeur de la photographie Christopher Doyle en monochrome lumineux et en couleurs saturées, Happy Together est une exploration enivrante du déplacement et du désir qui se pâme avec la douleur et l'exaltation de l'amour dans ses extrêmes déchirants.

ENVIE D'AMOUR

Hong Kong, 1962 : Chow Mo-Wan (Tony Leung Chiu Wai) et Su Li-Zhen (Maggie Cheung Man Yuk) emménagent le même jour dans des appartements voisins. Leurs rencontres sont formelles et polies - jusqu'à ce qu'une découverte sur leurs conjoints crée un lien intime entre eux. À la fois délicat et visuellement extravagant, In the Mood for Love de Wong Kar Wai est une évocation magistrale de la nostalgie romantique et des moments fugaces. Avec sa bande-son déchirante et ses prises de vue d'une exquise abstraction réalisées par Christopher Doyle et Mark Lee Ping Bing, ce film a eu une influence stylistique majeure sur les deux dernières décennies de cinéma et constitue un jalon dans la redoutable carrière de Wong.

2046

La suite libre de In the Mood for Love de Wong Kar Wai combine l'air langoureux de la nostalgie romantique de ce film avec une structure temporelle vertigineuse et une tournure avant-sci-fi. Tony Leung Chiu Wai reprend son rôle de l'écrivain Chow Mo-Wan, dont les nombreuses relations ratées avec les femmes qui entrent et sortent de sa vie (et celle qui entre et sort de la chambre 2046, au bout du couloir de son appartement) inspirent la délirante histoire d'amour futuriste qu'il écrit. Les séquences fantastiques éblouissantes de 2046 donnent à Wong et à deux de ses principaux collaborateurs - le directeur de la photographie Christopher Doyle et le monteur/costumier/dessinateur de production William Chang Suk Ping - la permission de laisser libre cours à leur imagination, propulsant les somptueux visuels et les émotions opératiques vers le sublime.

Caractéristiques spéciales

  • Nouvelles restaurations numériques 4K de Chungking Express, Fallen Angels, Happy Together, In the Mood for Love et 2046, approuvées par le réalisateur Wong Kar Wai, avec des bandes sonores 5.1 surround DTS-HD Master Audio
  • Nouvelles restaurations numériques 4K de As Tears Go By et Days of Being Wild, avec bandes sonores monaurales non compressées
  • Nouveau programme dans lequel Wong répond aux questions soumises, à l'invitation du réalisateur, par les auteurs André Aciman et Jonathan Lethem ; les cinéastes Sofia Coppola, Rian Johnson, Lisa Joy et Chloé Zhao ; les directeurs de la photographie Philippe Le Sourd et Bradford Young ; et les cinéastes et fondatrices/directrices créatives de Rodarte Kate et Laura Mulleavy
  • Version alternative de Days of Being Wild comprenant des montages différents du prologue et des scènes finales du film, pour la première fois en vidéo domestique
  • Hua yang de nian hua, un court-métrage de Wong datant de 2000
  • Version étendue de The Hand, un court-métrage de Wong datant de 2004, disponible aux États-Unis pour la première fois
  • Interview et "leçon de cinéma" avec Wong lors du Festival de Cannes 2001
  • Trois documentaires sur le tournage, avec des entretiens avec Wong, les acteurs Maggie Cheung Man Yuk, Tony Leung Chiu Wai, Chang Chen, Faye Wong et Ziyi Zhang, entre autres
  • Épisode de la série télévisée Moving Pictures de 1996, avec Wong et le directeur de la photographie Christopher Doyle
  • Entretiens de 2002 et 2005 avec Doyle
  • Extraits d'une interview audio réalisée en 1994 par le British Film Institute avec Cheung sur son travail dans Days of Being Wild 
  • Programme de 2012 sur la bande originale de In the Mood for Love 
  • Conférence de presse pour In the Mood for Love au Festival international du film de Toronto 2000
  • Des scènes supprimées, des fins alternatives, des séquences en coulisses, une vidéo promotionnelle, des vidéos musicales et des bandes-annonces
  • PLUS : Emballage de luxe, comprenant un livre à reliure parfaite, avec des photographies somptueuses, un essai du critique John Powers, une note du réalisateur et six tirages d'art à collectionner
Studios:
THE CRITERION COLLECTION
Durée:
716 mins approx
Réalisateur(s):
Wong Kar Wai
Certificat (Royaume-Uni):
TBC
Langue Principale:
English
Nombre de Disques:
9
Région:
B

Le monde de Wong Kar Wai - Collection de 7 films - The Criterion Collection

Blu-ray
EUR 197.99

Prix de détail conseillé : 263,49 €

197,99 €

Économisez : 65,50 €

*Artwork subject to change

Chat en ligne

Temps de connexion moyenne 25 secondes

Temps de connexion moyenne 25 secondes

Livraison et retour

Livraison standard (5-10 jours) = 2,99€
Livraison suivie (3-5 jours) = 5,99€
Les délais de livraison s'appliquent aux produits en stock. Les précommandes seront expédiées dès que nous recevrons le stock. Comptez jusqu'à 21 jours pour la réception des produits Funko. Livraison suivie n'est pas disponible sur tous les produits.

Que faire si je ne suis pas complètement satisfait de ma commande?

Veuillez lire notre politique de retours .

Zavvi - Le foyer de la culture populaire

Avec ses visuels luxuriants et sensuels, ses bandes sonores parfaites et son romantisme soul, WONG KAR WAI s'est imposé comme l'un des auteurs incontournables du cinéma contemporain.

Rejoint par des collaborateurs clés tels que le directeur de la photographie CHRISTOPHER DOYLE (The Limits of Control), le monteur et le concepteur de la production et des costumes WILLIAM CHANG SUK PING (Shadowboxer) ; et les acteurs TONY LEUNG CHIU WAI (Lust, Caution) et MAGGIE CHEUNG MAN YUK (Irma Vep), Wong (ou WKW, comme on l'appelle souvent) a écrit et réalisé des films qui ont séduit les spectateurs et les critiques du monde entier et inspiré d'innombrables autres cinéastes par leurs ambiances et leurs musiques poétiques, leurs audaces narratives et stylistiques et leurs thèmes puissants d'aliénation et de mémoire.

Qu'ils soient tragiquement romantiques, trempés dans le sang ou drôlement comiques, les sept films réunis ici sont une invitation à pénétrer dans l'univers unique et plein de nostalgie d'un artiste profondément influent.

COMME DES LARMES QUI COULENT

Le premier long métrage de Wong Kar Wai est un thriller policier cinétique et hyper cool, agrémenté d'éclairs du style visuel impressionniste et rêveur qui le rendra célèbre. Dans cette saga opératique de l'ambition, de l'honneur et de la vengeance, Andy Lau Tak Wah incarne un petit homme de main de la mafia qui se retrouve déchiré entre une romance naissante avec sa cousine malade (Maggie Cheung Man Yuk, dans la première de ses collaborations emblématiques avec le réalisateur) et sa loyauté envers son partenaire de crime (Jacky Cheung Hok Yau), (Maggie Cheung Man Yuk, dans la première de ses collaborations emblématiques avec le réalisateur) et sa loyauté envers son partenaire de crime (Jacky Cheung Hok Yau), dont les tentatives inconsidérées de se faire un nom déclenchent une spirale de violence. Mariant les plaisirs de la pâte du drame d'action hongkongais graveleux avec des soupçons du romantisme exaltant que Wong allait pousser à des sommets enivrants tout au long des années 1990, As Tears Go By a été un succès au box-office qui a annoncé l'arrivée de l'un des talents les plus électrisants du cinéma contemporain.

LES JOURS OÙ L'ON EST SAUVAGE

Le deuxième long métrage de Wong Kar Wai, qui a fait une percée, représente le premier épanouissement complet de son style caractéristique et évocateur. Première entrée d'un cycle continu et vaguement connecté qui comprend In the Mood for Love et 2046, cette ravissante rêverie existentielle est une dérive onirique à travers le Hong Kong des années 1960 dans laquelle une bande de jeunes gens égarés - dont un playboy désabusé (Leslie Cheung Kwok Wing) à la recherche de sa mère biologique, une femme en mal d'amour (Maggie Cheung Man Yuk) désespérément éprise de lui, et un policier (Andy Lau Tak Wah) pris au milieu de leur relation turbulente - se rapprochent et se séparent dans une danse de désir frustré. Première collaboration du réalisateur avec le directeur de la photographie Christopher Doyle, qui confère au film sa texture hallucinatoire et gazeuse, et avec l'acteur Tony Leung Chiu Wai, qui apparaît brièvement dans un teaser alléchant pour une suite jamais réalisée, Days of Being Wild est une première expression exaltante des thèmes caractéristiques de Wong : le temps, la nostalgie, la dislocation et la recherche incessante de liens humains.

CHUNGKING EXPRESS

Le film Chungking Express est l'une des œuvres phares du cinéma des années 1990 et le film qui a fait de Wong Kar Wai une icône instantanée. Deux flics de Hong Kong au cœur brisé (Takeshi Kaneshiro et Tony Leung Chiu Wai), tous deux plaqués par d'anciens amants, se croisent au stand de plats à emporter Midnight Express, où travaille la serveuse éthérée Faye (Faye Wong). Tout est permis dans le charmeur de Wong, magnifiquement filmé et totalement inattendu, qui a cimenté le sex-appeal de ses superbes stars et a transformé à jamais l'ananas en conserve et la chanson des Mamas & the Papas "California Dreamin'" en symboles de la nostalgie romantique.

ANGELS TOMBÉS

Des âmes perdues cherchent à établir des liens humains dans un Hong Kong chatoyant, dans le nocturne hallucinatoire et imprégné de néons de Wong Kar Wai. Conçu à l'origine comme un segment de Chungking Express pour ensuite s'en détacher sur son propre axe, Fallen Angels est l'envers sombre et lunatique de son prédécesseur. Il retrace les destins subtilement entrelacés d'une poignée de solitaires urbains, dont un tueur à gages froidement détaché (Leon Lai Ming) qui cherche à rentrer dans le droit chemin, son associée (Michelle Reis), qui se languit secrètement de lui, et un délinquant muet (Takeshi Kaneshiro) qui fait des bêtises la nuit. Oscillant entre le noir dur à cuire et la folie burlesque avec un abandon étourdissant, le film est à la fois une symphonie urbaine étourdissante et éblouissante et une méditation poignante sur l'amour, la perte et la nostalgie dans une métropole qui ne dort jamais.

HEUREUX ENSEMBLE

L'une des histoires d'amour les plus brûlantes des années 1990, le portrait émotionnellement brut et richement stylisé d'une relation en panne de Wong Kar Wai met en scène les superstars de Hong Kong Tony Leung Chiu Wai et Leslie Cheung Kwok Wing dans le rôle d'un couple voyageant en Argentine et enfermé dans un cycle turbulent d'engouement et de jalousie destructrice, alors qu'ils se séparent, se réconcilient et se déchirent encore et encore. Décrivant avec empathie et complexité la dynamique d'une relation homosexuelle à l'aube de la rétrocession de Hong Kong en 1997 - alors que la communauté LGBTQ du pays était soudainement confrontée à un avenir incertain -, Wong jette un regard fiévreux sur le cycle de vie d'une histoire d'amour, tour à tour dévastatrice et follement romantique. Tourné par l'excellent directeur de la photographie Christopher Doyle en monochrome lumineux et en couleurs saturées, Happy Together est une exploration enivrante du déplacement et du désir qui se pâme avec la douleur et l'exaltation de l'amour dans ses extrêmes déchirants.

ENVIE D'AMOUR

Hong Kong, 1962 : Chow Mo-Wan (Tony Leung Chiu Wai) et Su Li-Zhen (Maggie Cheung Man Yuk) emménagent le même jour dans des appartements voisins. Leurs rencontres sont formelles et polies - jusqu'à ce qu'une découverte sur leurs conjoints crée un lien intime entre eux. À la fois délicat et visuellement extravagant, In the Mood for Love de Wong Kar Wai est une évocation magistrale de la nostalgie romantique et des moments fugaces. Avec sa bande-son déchirante et ses prises de vue d'une exquise abstraction réalisées par Christopher Doyle et Mark Lee Ping Bing, ce film a eu une influence stylistique majeure sur les deux dernières décennies de cinéma et constitue un jalon dans la redoutable carrière de Wong.

2046

La suite libre de In the Mood for Love de Wong Kar Wai combine l'air langoureux de la nostalgie romantique de ce film avec une structure temporelle vertigineuse et une tournure avant-sci-fi. Tony Leung Chiu Wai reprend son rôle de l'écrivain Chow Mo-Wan, dont les nombreuses relations ratées avec les femmes qui entrent et sortent de sa vie (et celle qui entre et sort de la chambre 2046, au bout du couloir de son appartement) inspirent la délirante histoire d'amour futuriste qu'il écrit. Les séquences fantastiques éblouissantes de 2046 donnent à Wong et à deux de ses principaux collaborateurs - le directeur de la photographie Christopher Doyle et le monteur/costumier/dessinateur de production William Chang Suk Ping - la permission de laisser libre cours à leur imagination, propulsant les somptueux visuels et les émotions opératiques vers le sublime.

Caractéristiques spéciales

  • Nouvelles restaurations numériques 4K de Chungking Express, Fallen Angels, Happy Together, In the Mood for Love et 2046, approuvées par le réalisateur Wong Kar Wai, avec des bandes sonores 5.1 surround DTS-HD Master Audio
  • Nouvelles restaurations numériques 4K de As Tears Go By et Days of Being Wild, avec bandes sonores monaurales non compressées
  • Nouveau programme dans lequel Wong répond aux questions soumises, à l'invitation du réalisateur, par les auteurs André Aciman et Jonathan Lethem ; les cinéastes Sofia Coppola, Rian Johnson, Lisa Joy et Chloé Zhao ; les directeurs de la photographie Philippe Le Sourd et Bradford Young ; et les cinéastes et fondatrices/directrices créatives de Rodarte Kate et Laura Mulleavy
  • Version alternative de Days of Being Wild comprenant des montages différents du prologue et des scènes finales du film, pour la première fois en vidéo domestique
  • Hua yang de nian hua, un court-métrage de Wong datant de 2000
  • Version étendue de The Hand, un court-métrage de Wong datant de 2004, disponible aux États-Unis pour la première fois
  • Interview et "leçon de cinéma" avec Wong lors du Festival de Cannes 2001
  • Trois documentaires sur le tournage, avec des entretiens avec Wong, les acteurs Maggie Cheung Man Yuk, Tony Leung Chiu Wai, Chang Chen, Faye Wong et Ziyi Zhang, entre autres
  • Épisode de la série télévisée Moving Pictures de 1996, avec Wong et le directeur de la photographie Christopher Doyle
  • Entretiens de 2002 et 2005 avec Doyle
  • Extraits d'une interview audio réalisée en 1994 par le British Film Institute avec Cheung sur son travail dans Days of Being Wild 
  • Programme de 2012 sur la bande originale de In the Mood for Love 
  • Conférence de presse pour In the Mood for Love au Festival international du film de Toronto 2000
  • Des scènes supprimées, des fins alternatives, des séquences en coulisses, une vidéo promotionnelle, des vidéos musicales et des bandes-annonces
  • PLUS : Emballage de luxe, comprenant un livre à reliure parfaite, avec des photographies somptueuses, un essai du critique John Powers, une note du réalisateur et six tirages d'art à collectionner
Studios:
THE CRITERION COLLECTION
Durée:
716 mins approx
Réalisateur(s):
Wong Kar Wai
Certificat (Royaume-Uni):
TBC
Langue Principale:
English
Nombre de Disques:
9
Région:
B
Avis de clients

Aucun commentaire pour l’instant.

Laissez un commentaire pour aider les autres clients à la recherche d'informations sur ce produit.