Ajouté au panier

Desole, il semble y avoir eu une erreur. S'il vous plait essayez de nouveau.

Qté :

Sous-total : ( articles dans votre panier)

  • Description

    Les Astronautes (1959)

    Premier film professionnel de Borowczyk en dehors de la Pologne, Les Astronautes raconte la conquête de l’espace d’un homme ordinaire. Les manipulations de photos de L’École atteignent ici de nouveaux sommets vertigineux. C’est le premier film d’une longue série produite par Anatole Dauman. Les crédits indiquent une co-réalisation avec le légendaire ciné-essayiste Chris Marker mais celui-ci, modeste, dit que sa contribution s’est bornée à prêter sa chouette Anabase, et son nom a un ami et confrère polonais. Michel Boschet, réalisateur d’animations et parfois collaborateur de Borowczyk, joue le rôle principal dans ce film qui invoque l’émerveillement de Méliès, le burlesque de Buster Keaton, et préfigure les animations à la bande-son très marquante de Terry Gilliam, qui dira s’en être inspiré.

    Renaissance (1963)

    Œuvre-signature par excellence, Renaissance met en scène les objets d’un intérieur où s’est produite une explosion: une trompette, une poupée, des livres, des meubles, une chouette empaillée…. D’abord brisés, éparpillés, ils se reconstruisent progressivement d’eux-mêmes, sans intervention humaine, comme animés. Puis l’explosion survient et tout est à recommencer. Tourné image par image, ce film (dédié en hommage au photographe et cinéaste expérimental américain Hy Hirsh) est conçu comme le microcosme d’un drame plus grand, qui se passe en-dehors du champ de la caméra. Une bande-son tantôt gaie, tantôt mystérieuse et un bref passage en couleurs soulignent les mouvements des objets dans ce chaos réorganisé. C’est un des films les plus parfaits de Borowczyk.

    Les Jeux des Anges

    Probablement LE chef d’œuvre de Borowczyk, qui en disait que c’était “un reportage dans la ville des anges”. À partir d’une série abstraite, métaphysique, d’aquarelles et de gouaches qui rappellent Giorgio de Chirico ou René Magritte, mais dont le trait inimitable ne peut qu’être de Borowczyk, Les Jeux des Anges évoque l’horreur universelle de l’univers concentrationnaire que le Prix Nobel de littérature Czesław Miłosz attribuait aussi bien aux camps nazis qu’au goulag. Ces images animées possèdent un rythme, des formes et une répétition inoubliables. Combinées avec la surprenante composition sonore de Bernard Parmegiani, cette œuvre s’inscrit parmi les plus marquantes de l’histoire du cinéma.

    Le Théâtre de monsieur et madame Kabal

    Borowczyk développe ici les aventures du couple Kabal qu’il nous avait présenté dans le court métrage Le Concert qui était en 1962 conçu pour être le pilote d’une série télévisée. Film le plus ambitieux de Borowczyk, qui esquive ici dialogue et narration conventionnels pour évoquer les hauts et les bas de la vie conjugale. En contraste avec le dessin rugueux des personnages, de brèves séquences filmées en couleurs nous laissent apparaître les rêves et phantasmes de Monsieur Kabal, sous forme d’un harem de belles filles lascives. Imaginez un soap opéra écrit par Samuel Beckett, réalisé par Roland Topor et vous pourrez commencer à avoir une petite idée du spectacle qui vous attend.

  • Caractéristiques
    Certificat (Royaume-Uni):
    18
    Région:
    B
    Nombre de Disques:
    2
    Langue de Doublage:

    French

    Langue des Sous-Titres:

    English SDH

    Studios:
    Arrow Video

Le Théâtre de monsieur et madame Kabal

Blu-ray
EUR 15.49

15,49 €

Item limited to max quantity of 5000

( 0 item is in your basket items are in your basket )

Disponible

-

Expédié normalement sous 24h (jours ouvrables)

Livraison et retour

Livraison standard (5-10 jours) = 1,49 €
Livraison suivie (3-5 jours) = 8,49 €
Les délais de livraison s'appliquent aux produits en stock. Les précommandes seront expédiées dès que nous recevrons le stock. Comptez jusqu'à 21 jours pour la réception des produits Funko. Livraison suivie n'est pas disponible sur tous les produits.

Que faire si je ne suis pas complètement satisfait de ma commande?

Veuillez lire notre politique de retours .
  • Description

    Les Astronautes (1959)

    Premier film professionnel de Borowczyk en dehors de la Pologne, Les Astronautes raconte la conquête de l’espace d’un homme ordinaire. Les manipulations de photos de L’École atteignent ici de nouveaux sommets vertigineux. C’est le premier film d’une longue série produite par Anatole Dauman. Les crédits indiquent une co-réalisation avec le légendaire ciné-essayiste Chris Marker mais celui-ci, modeste, dit que sa contribution s’est bornée à prêter sa chouette Anabase, et son nom a un ami et confrère polonais. Michel Boschet, réalisateur d’animations et parfois collaborateur de Borowczyk, joue le rôle principal dans ce film qui invoque l’émerveillement de Méliès, le burlesque de Buster Keaton, et préfigure les animations à la bande-son très marquante de Terry Gilliam, qui dira s’en être inspiré.

    Renaissance (1963)

    Œuvre-signature par excellence, Renaissance met en scène les objets d’un intérieur où s’est produite une explosion: une trompette, une poupée, des livres, des meubles, une chouette empaillée…. D’abord brisés, éparpillés, ils se reconstruisent progressivement d’eux-mêmes, sans intervention humaine, comme animés. Puis l’explosion survient et tout est à recommencer. Tourné image par image, ce film (dédié en hommage au photographe et cinéaste expérimental américain Hy Hirsh) est conçu comme le microcosme d’un drame plus grand, qui se passe en-dehors du champ de la caméra. Une bande-son tantôt gaie, tantôt mystérieuse et un bref passage en couleurs soulignent les mouvements des objets dans ce chaos réorganisé. C’est un des films les plus parfaits de Borowczyk.

    Les Jeux des Anges

    Probablement LE chef d’œuvre de Borowczyk, qui en disait que c’était “un reportage dans la ville des anges”. À partir d’une série abstraite, métaphysique, d’aquarelles et de gouaches qui rappellent Giorgio de Chirico ou René Magritte, mais dont le trait inimitable ne peut qu’être de Borowczyk, Les Jeux des Anges évoque l’horreur universelle de l’univers concentrationnaire que le Prix Nobel de littérature Czesław Miłosz attribuait aussi bien aux camps nazis qu’au goulag. Ces images animées possèdent un rythme, des formes et une répétition inoubliables. Combinées avec la surprenante composition sonore de Bernard Parmegiani, cette œuvre s’inscrit parmi les plus marquantes de l’histoire du cinéma.

    Le Théâtre de monsieur et madame Kabal

    Borowczyk développe ici les aventures du couple Kabal qu’il nous avait présenté dans le court métrage Le Concert qui était en 1962 conçu pour être le pilote d’une série télévisée. Film le plus ambitieux de Borowczyk, qui esquive ici dialogue et narration conventionnels pour évoquer les hauts et les bas de la vie conjugale. En contraste avec le dessin rugueux des personnages, de brèves séquences filmées en couleurs nous laissent apparaître les rêves et phantasmes de Monsieur Kabal, sous forme d’un harem de belles filles lascives. Imaginez un soap opéra écrit par Samuel Beckett, réalisé par Roland Topor et vous pourrez commencer à avoir une petite idée du spectacle qui vous attend.

  • Caractéristiques
    Certificat (Royaume-Uni):
    18
    Région:
    B
    Nombre de Disques:
    2
    Langue de Doublage:

    French

    Langue des Sous-Titres:

    English SDH

    Studios:
    Arrow Video
Avis de clients

Aucun commentaire pour l’instant.

Laissez un commentaire pour aider les autres clients à la recherche d'informations sur ce produit.

Retourner en haut de page